Votre culture organisationnelle, la clé pour une sortie positive de la crise du Covid-19.

Le degré d'agilité, d'innovation et de productivité de votre entreprise dans le nouvel environnement de travail post Covid-19 sera presqu’exclusivement déterminé par votre culture organisationnelle.

author picture Article written by Morten Kamp Andersen

La culture. En tant que leader, elle devrait être plus que jamais au cœur de vos préoccupations. La culture conditionnera votre capacité à « refaire surface ou à redémarrer » vos affaires une fois la crise passée. Le degré d'agilité, d'innovation et de productivité de votre entreprise dans le nouvel environnement de travail post Covid-19 sera presqu’exclusivement déterminé par votre culture organisationnelle. Mais pour la gérer, vous devez la mesurer. La mauvaise nouvelle ? La culture est un objet complexe et difficile à saisir. La bonne nouvelle ? proCulture® est là pour vous aider. Si vous souhaitez comprendre et transformer votre culture, ne cherchez pas plus loin.

La culture organisationnelle a plus d’importance que jamais

La culture, une élément clé de la réussite du changement. Regardons d’abord les chiffres. Les recherches menées par McKinsey montrent que 70 % des échecs de projets « sont dus à des problèmes liés à la culture ». Ce qui explique certainement pourquoi la conscience culturelle est considérée comme un élément « important ou très important » par 90 % des participants aux Best Practices in Change Management de PROSCI. La culture détermine le style de direction, a un impact substantiel sur l'engagement des employés, la satisfaction des clients, le degré d'innovation de l’entreprise et, au final, sur ses performances. Et la crise d'aujourd'hui remet en question tous ces paramètres. Il est donc urgent de mieux comprendre la culture de votre entreprise.

Votre culture déterminera votre capacité à vous adapter plus rapidement et plus efficacement. La crise du Covid-19 a remis en question notre mode de travail à une vitesse et à une échelle jamais vue auparavant. Ce qui fonctionnait relativement bien dans un environnement de bureau traditionnel peut s’avérer inefficace ou improductif avec le passage au télétravail. La capacité d'une entreprise à soutenir la productivité et l'engagement malgré la distance est une question de culture. Votre environnement favorise-t-il l'autonomie, l'initiative, la collaboration et l'empathie? Par exemple, vos employés sont-ils autorisés à s'exprimer, prendre des décisions et  contester le statu quo ? Ou font-ils confiance à la seule direction? Si la figure du « dirigeant solitaire » vous est familière, vous avez peut-être déjà expérimenté le ralentissement des processus décisionnels dans un environnement hybride. Le désengagement et l'attitude attentiste des collaborateurs peuvent avoir paralysé l'innovation et, avec elle, la capacité  à réinventer les processus de travail. Conclusion : la culture organisationnelle peut menacer de faire des ravages sur une entreprise par ailleurs saine. Dans tous les cas, le moment est venu de jeter un regard critique sur votre culture en tant que catalyseur - ou inhibiteur - du changement…

Nommez-la pour l'apprivoiser

Culture : que cache le mot ? Pour faire simple, la culture organisationnelle est l'ensemble  des comportements et croyances sous-jacentes qui façonnent la manière dont nous interagissons et travaillons. Mais tout comme un iceberg, il y a une partie visible et une partie submergée. Car si nous sommes tout à fait conscients de nos actions et de nos valeurs fondamentales, le système qui les sous-tend opère inconsciemment. Pénétrez dans le labyrinthe caché de la culture : normes implicites, processus, produits, langage, histoire, style de gestion, etc. La question évidente est : comment saisir ce qu’on ne peut pas voir ?

Mesurez-la, changez-la. Ne vous inquiétez pas. C'est une tâche difficile, mais pas impossible. La culture peut être cartographiée. Et même s'ils ne sont pas parfaits, les résultats peuvent vous en rapprocher. Attention toutefois, ce n’est pas une tâche managériale par essence. Pour éviter toute biais, considérez la cartographie culturelle comme une tentative structurée de collecte de données pertinentes sur l'ensemble du spectre des effectifs. Voici une introduction rapide à proCulture®, un outil puissant et holistique pour évaluer les traits culturels. Si la culture peut être mesurée, cela signifie qu'elle peut être gérée… et donc modifiée.

french.png

proCulture®, l'outil dont vous avez besoin pour comprendre votre culture organisationnelle

6 dimensions, 12 sous-catégories, 36 aspects. Observez la figure ci-dessus. La culture se décompose en six dimensions : l'affirmation de soi, l'orientation performance, l'expressivité émotionnelle, le contrôle de l'incertitude, la distance hiérarchique et l'individualisme. Chaque dimension est à son tour divisée en 2 sous-catégories, chacune contenant 3 aspects. Cette perspective à 360 degrés vous permet de cartographier votre culture et mettre en lumière la façon dont les choses se font dans votre entreprise. Les entretiens et les focus groups sont essentiels pour générer des données qualitatives. En un mot, les collaborateurs doivent évaluer chaque aspect de la culture dans laquelle ils travaillent sur une échelle allant d'extrêmement « faible » à extrêmement « élevé ». La prise en compte des défis spécifiques qui justifient cette gradation fournit des informations approfondies sur les forces et les faiblesses de la culture organisationnelle. Consultez notre rapport complet pour une explication pas-à-pas de la méthodologie.

Il n’y a pas de traits culturels meilleurs que d’autres, mais certains d'entre eux méritent une attention particulière dans le cadre du Covid-19. Bien entendu, une faible tolérance à l'incertitude et à l'ambiguïté (contrôle de l'incertitude) dans le contexte actuel est un appel direct et urgent à une meilleure gestion du changement. Mais d'autres traits, à commencer par la distance hiérarchique - l’accessibilité des membres de haut niveau - méritent d'être pris en compte. Une culture démocratique et dynamique, où les personnes sont encouragées à exprimer leurs opinions, peut donner un réel avantage aux entreprises. Mobiliser l'intelligence collective – et donc stimuler l'engagement – est essentiel en cette période de crise. L' expressivité émotionnelle et l'assurance sont deux dimensions tout aussi importantes. On a beaucoup insisté sur l'importance de pouvoir s'ouvrir d'un point de vue émotionnel pour promouvoir la résilience et faciliter la gestion de la résistance. L'empathie fait aujourd'hui couler beaucoup d'encre, pour de bonnes raisons.

Changer la culture ne se fait pas du jour au lendemain. Vous devez garder certaines règles en tête avant de vous lancer. Sélectionner quelques valeurs clés et aligner la stratégie avec la culture n'est qu'un point de départ. Rappelez-vous qu'il n'y a pas de changement sans un excellent sponsorship, sans dirigeants exemplaires dans leurs actions ... et qu’il n’y a aucun sens du progrès sans un système de monitoring efficace.

Restez informés

Rejoignez la communauté Nexum pour recevoir tous nos articles sur la conduite du changement, les dates de nos événements et notre newsletter.

Le respect de votre vie privée est garanti à 100%. Aucunes données personnelles ne seront partagées.

Restez informés

Rejoignez la communauté Nexum pour recevoir tous nos articles sur la conduite du changement, les dates de nos événements et notre newsletter.

Don't ask me anymore